Man City tient Liverpool à distance dans la course au titre, Norwich relégué de la Premier League

Dancing Brave, le légendaire jockey saoudien Frankie Dettori, intronisé au temple de la renommée des courses

LONDRES (Reuters) – Le jockey légendaire Frankie Dettori et le cheval de course saoudien Dancing Brave ont été officiellement intronisés samedi au Temple de la renommée des courses de plat britannique à l’hippodrome de Newmarket.

L’introduction de Dancing Brave a coïncidé avec le début de la QIPCO British Champions Series de cette année et des 2000 Guinées à Newmarket, une course qu’il a remportée il y a 36 ans pour son propriétaire, feu le prince Khalid bin Abdullah, au cours d’une grande carrière.

Le prince Khalid, décédé en janvier dernier, a connu plusieurs réussites en tant que propriétaire de la ferme d’élevage extrêmement prospère de Juddmonte Farms, mais Dancing Brave se distingue comme l’un de ses meilleurs.

Au cours d’une carrière qui a duré de l’automne 1985 à octobre 1986, il a remporté huit de ses 10 courses, dont le Prix de l’Arc de Triomphe, les Eclipse Stakes et les King George VI and Queen Elizabeth Stakes.

Formé sous les techniques modernes et sous l’œil attentif de l’entraîneur Guy Harwood, Dancing Brave a également couru pour une deuxième place au Derby d’Epsom et a été nommé Cheval britannique de l’année, ainsi que l’exceptionnel Cheval de course européen de 1986.

Pat Eddery à bord de Dancing Brave à Ascot en juillet 1986 et a remporté les King George VI & Queen Elizabeth Stakes. (Inclus/QIPCO British Champions Series)

Du cheval qui lui a apporté tant de succès, Harwood a expliqué pourquoi Dancing Brave se démarquait de la foule, souvent contre toute attente.

“Il avait clairement un grand cœur et de gros poumons”, a-t-il déclaré. “Mais il avait d’énormes capacités. Tout ce qu’il faisait, il le faisait avec une grande facilité, il était très facile à entraîner, il mangeait bien, il faisait bien et c’était un grand plaisir d’être avec lui.

« Qu’a-t-il fait de différent des autres chevaux ? Il avait juste des capacités sérieuses, il aurait (aussi) pu gagner les enjeux de juillet, il a gagné les Guinées, il a gagné l’Arc de Triomphe, il aurait pu gagner à n’importe quelle distance, il était champion à n’importe quelle distance.”

Le directeur général de Juddmonte, Douglas Erskine Crum, a déclaré que le fait que le prince Khalid possédait deux chevaux maintenant au Temple de la renommée mettait en évidence l’impact qu’il avait sur le sport.

“Au nom de la famille du prince Khalid, le fait que Dancing Brave soit son deuxième cheval après l’intronisation de Frankel témoigne de la passion et de la vision du prince Khalid pour les pur-sang”, a-t-il déclaré.

“C’est une autre étape importante dans l’héritage du prince Khalid qui se poursuivra dans le futur. Tout le monde à Juddmonte est ravi que Dancing Brave ait reçu ce prix prestigieux.”

En plus de Dancing Brave, Dettori, quadruple vainqueur de la Coupe du monde de Dubaï, a été intronisé, qui s’est dit “honoré” d’être intronisé en tant que troisième jockey – et seul jockey actuel – au British Champions Series Hall of Fame aux côtés de Lester Piggott et Pat. .

Frankie Dettori, vu ici après avoir remporté les William Birch And Sons Construction Stakes au Folk Opera en 2008, devient le troisième et le seul jockey actuel à être intronisé au British Champions Series Hall of Fame. (Dan Abraham/focusonracing.com)

“Cela me donne un immense sentiment de fierté et je suis honoré que ma carrière soit reconnue de cette manière, ce qui me place à côté d’autres personnes que j’ai admirées toute ma vie”, a-t-il déclaré.

“Lester était mon idole quand je suis venu d’Italie et j’ai eu la chance de rouler contre lui à quelques reprises tandis que Pat était le pilote le plus doué que j’aie jamais vu.”

L’Italien, qui était à bord de Point Lonsdale pour les samedi 2000 Guinées, n’a pas pu marquer son entrée au Temple de la renommée par une victoire et prolonger ses trois victoires dans la course, manquant James Doyle sur Coroebus.

Dettori et Dancing Brave rejoignent les grandes figures de la course au Temple de la renommée, aux côtés de la reine Elizabeth II et de l’entraîneur Vincent O’Brien, ainsi que des chevaux emblématiques de Dayjur et Nijinsky, propriété des Emirats.

Lancé en 2021 pour célébrer le 10e anniversaire de la formation de la QIPCO British Champions Series, le Hall of Fame présente une exposition spéciale au National Horse Racing Museum de Newmarket.

Leave a Comment

%d bloggers like this: